RUSSULA  DRYADICOLA



Espèce: Russula dryadicola Fellner et Landa

Synonymes: Russula maculata var. alpina Singer = Russula maculata subsp. alpina (Singer) Knudsen et T. Borgen

Noms_communs: Russule des dryas

Chapeau: 4-6 cm, parfois jusqu'à 10 cm, d'abord convexe, puis aplani et souvent déprimé au centre, à cuticule détachable seulement à la marge, généralement d'une couleur rose orangé, décolorant vers le centre, parfois aussi presque jaune orangé.

Lamelles: adnées, minces, d'abord pâles, puis rapidement crème ocracé.

Pied: 3-9 x 1-3 cm, ferme, d'abord plein, puis creux avec l'âge, presque cylindrique, blanc, souvent taché de brun rouille à la base.

Chair: blanche, ferme, à odeur particulière, parfois comparée à celle de la pomme. Certains auteurs décrivent une réaction rose pâle au sulfate de fer.

Spores: jaunes en masse; selon Singer: sphériques ou subsphériques, 10-11 x 10 µm, aspérulées-spinuleuses.

Habitat: en montagne, parmi les Dryas octopetala.

Observations: sans intérêt alimentaire. Espèce peu commune, sauf dans certaines régions: Savoie, Alpes italiennes.

Bibliographie: extraits de Mycofile, logiciel de bibliographie de J.Trimbach:
 BINOME ACTUEL:   Russula dryadicola Fellner et Landa
 BASIONYME:   Russula dryadicola (n.nov.,non alpina Blytt et R) Fellner et Landa
 DESCRIPTION ORIGINALE:   Arctic and Alp.Myc.3-4(Bib.M.150):33-37,1993
 TYPE:  Neo Sarnari: Lucomagno (IB 97/750)  VALIDITE: syn.= maculata v.alpina

Bon,2000,Bull.Féd.myc.Dauph.-Savoie 158:16 (sub Russula dryadicola)
Cabi Bioscience,1991-2000,Index of Fungi 6:398 (sub Russula dryadicola)
Fellner et Landa,1993,Arctic and Alp.Myc.3-4(Bib.M.150):33-37 (sub Russula dryadicola)
Fellner et Landa,1993,Czech Mycology 47(1):55 (sub Russula dryadicola)
Knudsen et Borgen,1992, Pecsoonia 14 (Russ.):515 (sub Russula maculata ssp.alpina)
Kühner,1975,BSMF 91:346 (sub Russula maculata)
Sarnari,1998,Monogr.Illust.Genere Russula 1:706-709, pl.p.709 (sub Russula dcyadicola)
Singer,1924,Z.F.P. 3:43 (sub Russula maculata v.alpina) (n.var)