CLAVARIA FLAVA



Espèce: Clavaria flava (Schaeff.:Fr.)Fr.,non ss Schaeffer.

Synonymes: Ramaria aurea (Schaeffer)Quélet. = Ramaria flava (Sch.:Fr.)Quélet = Clavaria lutea Venturi = Clavaria aurea (Schaeffer)Fr.

Noms_communs: Clavaire jaune, menottes. Allem: Gelber Korallenpilz.

Fructification: elle peut atteindre 15 à 20 cm de haut, avec des rameaux allongés, jaune pâle, plus vif aux extrémités. La base du tronc se tache parfois de rouge vineux.

Chair: blanche, à odeur fongique agréable; saveur douce, agréable, mais pouvant devenir amère sur les vieux exemplaires.

Spores: crème jaunâtre en masse, allongées, 8-12 x 4-5 µ.

Habitat: cette espèce se trouve plutôt en montagne, dans les bois de conifères et aussi de feuillus (surtout hêtres).

Observations: bon comestible. Dans le même habitat, on trouve également Clavaria (Ramaria) largentii, avec laquelle elle est souvent confondue, les deux espèces étant fort semblables du point de vue macroscopique. Cette dernière espèce est également comestible. On se gardera par contre de confondre ces espèces avec Clavaria formosa, très purgative. Comme pour toutes les clavaires comestibles, il convient de ne recueillir que les exemplaires jeunes. Les exemplaires âgés peuvent s'avérer toxiques; par ailleurs, la distinction entre les différentes clavaires s'avère très difficile quand elles sont mûres, les spores colorant l'ensemble du carpophore d'une couleur ochracée.

Bibliographie: extraits de Mycofile, logiciel de bibliographie de J.Trimbach:
- BINOME ACTUEL: Ramaria flava (Schaeff.:Fr.)Quélet

- Imazeki,Otani et Hongo,1988,Fungi of Japan p.417, pl.p.416-17 (sub Ramaria flava)
- Petersen R.H.,1989,Persoonia 14(1) pp.23-42 (sub Ramaria flava)
- Quélet,1888,Flore Mycologique de France p.466 (sub Ramaria flava) (n.c.)
- Rodriguez-Armas et al.,1992,Doc.Myc.,fasc.85 p.33 (sub Ramaria flava)
- Ryman et Holmasen,1984,Svampar p.130, pl.p.130/1 (sub Ramaria flava)
- Schild,1978,Z.f.M. 44 pp.171-178 (sub Ramaria flava)
- Schild,1982,Z.f.M. 48(1) p.117,120 (sub Ramaria flava)
.